• Accueil
  • > Economie: Le vin français est-il vraiment dans le rouge ?

Economie: Le vin français est-il vraiment dans le rouge ?

La crise de 2008 a fortement affecté une filière viticole déjà affaiblie par la baisse régulière de la consommation de vin moyenne par français. En effet, depuis 1965, la consommation est en continuel déclin, chaque Français consommait en moyenne 100 litres de vin par an tandis qu’en 2002, ce chiffre est tombé à 56 litres. Le vin n’est plus une boisson d’accompagnement des repas, il devient un produit festif et convivial.

Après avoir cédé sa place de premier exportateur de vin en 2005, puis de premier consommateur en 2007, la France a abandonné ses lauriers de premier producteur mondial (en volume), en 2008. Ces trois médailles d’or ont toutes été récupérées par l’Italie. Malgré tout, le prestige et la notoriété internationale des grands vins français demeurent inégalés. Nos amis transalpins se focalisant sur la quantité plutôt que sur la qualité en exportant principalement du vin de table. Dans un climat de concurrence exacerbée, la France reste, par conséquent, leader de l’exportation en valeur, avec 6,76 milliards d’euros, contre 4,4 milliards pour l’Italie pour l’année 2008.

« En France, c’est Dieu qui fait le vin, ailleurs, ce sont les hommes » Patrick Ricard président du groupe Pernod-Ricard.

rougesvaldeloire.jpg

 

Le Chinon, parmi les vins rouges du Val de Loire, est le seul à voir son volume de vente progressé (environ +10% sur cette période).

 

 

exportations.jpg

Les ventes à l’exportation pour les vins français sont en baisse pour l’année 2009. Cela s’explique principalement par le ralentissement économique dû à la crise qui touche fortement le secteur du luxe. Les prix moyens et les volumes de vins français vendus à l’étranger sont en baisse.

 

 

commerceexterieur.jpg

 

Malgré cette baisse de 20% de l’excédent commercial, celui-ci reste de 5 milliards d’euros faisant du secteur viticole un élément primordial de l’économie française.

 

 

 

Laisser un commentaire